Bio...


Née en 1968 à Paris, Milvia se souvient avoir toujours dessiné, vivant dans une famille dans laquelle la peinture avait à la fois une histoire et une présence.
Sans avoir jamais l’idée sérieuse que l’on puisse faire métier de la peinture, Milvia se tourne, dès 1987, vers l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués de Paris, où elle pense y apprendre un « métier d’art » plutôt que le métier de l’art. Elle y choisit la section de la publicité, la plus visuelle, la plus proche peut-être du travail sur l’image picturale.
Au début des années 90, elle fait une rencontre décisive avec la culture japonaise, et en particulier avec la calligraphie, à la faveur d’un échange avec des étudiants d’une école de calligraphie de Tokyo. A 22 ans, elle part au Japon, s’installe et travaille – dans une agence de publicité- à Tokyo durant près de sept ans, au cours desquelles elle va s’initier à cet art vernaculaire qu’est la calligraphie japonaise, avec un maître réputé, Maître Séki.
Ce n’est en fait qu’à son retour en France, en 1999, qu’elle se met réellement à la peinture, cherchant à transposer la maîtrise du geste et de l’énergie acquise dans son apprentissage du « Sho » (calligraphie traditionnelle) à la matière picturale. Et ces effets de « monotype » qui caractérisent sa peinture, d’abord peinture de délassement face aux exigences du « sho », deviennent le cœur même de son travail, sans jamais perdre de vue ce que les maîtres japonais ont pu lui enseigner.
Depuis 2003, elle expose régulièrement à Paris et en Province.
Aujourd’hui, elle vit et travaille à Fontenay-sous-Bois, près de Paris.

Marie Deparis, février 2008
© 2003/2009 - v2.0 - Carte du site - Mail - Blog - Flux RSS - 04/05/2009 - changer de langue / choose another language / cambiar de idioma - réalisation : l'Oeil décalé®